13/12/05

Corps et âme

Heureuses les lèvres de chair !Leurs baisers se peuvent répondre ;Et les poitrines pleines d'air !Leurs soupirs se peuvent confondre.Heureux les coeurs, les coeurs de sang !Leurs battements peuvent s'entendre ;Et les bras ! Ils peuvent se tendre,Se posséder en s'enlaçant.Heureux aussi les doigts ! Ils touchent ;Les yeux ! Ils voient. Heureux les corps !Ils ont la paix quand ils se couchent,Et le néant quand ils sont morts.Mais, oh ! Bien à plaindre les âmes !Elles ne se touchent jamais :Elles ressemblent à des flammesArdentes sous... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 19:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

11/12/05

Ce que nous valons

Les chefs ne valent que ce que nous valons, et ce ne sont pas eux qui améliorent la société, mais chacun en travaillant à sa propre perfection. FRANCOIS MITTERRAND.
Posté par Neurhone à 23:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09/12/05

Différence

Si tu diffères de moi, loin de me léser tu m'enrichis. ANTOINE DE SAINT EXUPERY
Posté par Neurhone à 23:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
06/12/05

Incommunicabilité

Elle sentait entre elle et lui comme un voile, un obstacle, s'apercevant pour la première fois que deux personnes  ne se pénètrent jamais jusqu'à l'âme, jusqu'au fond des pensées, qu'elles marchent côte à côte, enlacées parfois, mais non mélées, et que l'être moral de chacun de nous reste éternellement seul par la vie. Guy de Maupassant   "Une vie"
Posté par Neurhone à 22:03 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
03/12/05

Conte amérindien

Tout semblait parfaitement calme et serein, du moins en apparence, les chasseurs du clan étaient rentrés une nouvelle fois bredouilles de leur chasse. Ils avaient été accueillis sans un cri, sans même une parole de désapprobation. Les enfants cessaient de jouer et de tourner autour des feux, les anciens se réunissaient un peu à l'écart, comme perdus au plus profond de leurs pensées, vides d'espoir et de réponses. Nuls ne savaient pourquoi, une nouvelle fois les chasseurs, pourtant si habiles et déterminés rentraient encore sans... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 21:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01/12/05

Gratitude

La gratitude, comme le lait, tourne à l'aigre si le vase qui la contient n'est pas scrupuleusement propre. Rémy de GOURMONT
Posté par Neurhone à 21:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

29/11/05

Car à quoi ...

Car à quoi servent les pieds sinon à se joindre à la course qui les entraîne? et le coeur, sinon à compter le temps et attendre la seconde imminente? Et la voix, sinon à joindre la voix qui a commencé avant elle? Et la vie, sinon à être donnée? et la femme, sinon à être une femme entre les bras d'un homme? Paul Claudel    " Cantique du Rhône "
Posté par Neurhone à 16:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
27/11/05

Les plus bons moments de la vie

Ce message m'a été envoyé par une amie, je l'ai trouvé mignon, je vous le fais partager. 1. tomber amoureux 2. rire jusqu'à en avoir mal au ventre 3. trouver un tas de courrier quand on rentre de vacances 4. conduire dans un endroit ou les paysages sont magnifiques 5. écouter sa chanson favorite à la radio 6. se coucher dans son lit en écoutant tomber la pluie7. sortir de la douche et s'envelopper dans une serviette toute chaude 8. réussir son dernier examen 9. prendre part à une conversation intéressante 10.... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 17:44 - Commentaires [6] - Permalien [#]
27/11/05

Kondiarionk, chef Huron

Vous êtes déjà si misérables que vous ne pouvez le devenir plus. Quels genre d'homme doivent être les Européens? Quelle espèce de créature choisissent-ils d'être, forcés de faire le bien et n'ayant pour éviter le mal d'autre inspiration que la peur de la punition? L'homme n'est pas seulement celui qui marche debout sur ses jambes, qui sait la lecture et l'écriture et montrer mille exemples de son industrie...En vérité mon cher frère, je te plains du plus profond de mon âme. Suis mon conseil et devient Huron. Je vois clairement la... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26/11/05

Heureux

Nul n'est sage s'il n'est heureux. St Augustin
Posté par Neurhone à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]