06/07/08

La grenouille

Olivier Clerc, écrivain et philosophe, ressort son livre riche d'enseignement. Il s'agit du principe de la grenouille :Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.- Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède.- La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.- La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 13:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

03/12/05

Conte amérindien

Tout semblait parfaitement calme et serein, du moins en apparence, les chasseurs du clan étaient rentrés une nouvelle fois bredouilles de leur chasse. Ils avaient été accueillis sans un cri, sans même une parole de désapprobation. Les enfants cessaient de jouer et de tourner autour des feux, les anciens se réunissaient un peu à l'écart, comme perdus au plus profond de leurs pensées, vides d'espoir et de réponses. Nuls ne savaient pourquoi, une nouvelle fois les chasseurs, pourtant si habiles et déterminés rentraient encore sans... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 21:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24/11/05

Le bon partage

Il y avait une fois un très vieux curé si saint homme qu'il savait se mettre toujours un peu au-dessus des choses et n'était entrepris sur rien. Une fois le cas semblait embarrassant : deux frères avaient à partager les biens du père, ils n'arrivaient pas à s'entendre; et voisins, prud'hommes, juges, personne ne trouvait un arrangement. Ils viennent ensemble s'en remettre au curé. Ils lui exposent l'affaire. Lui se passe la main sur la figure, puis : "Que l'ainé fasse les parts, dit-il, et le cadet choisira le... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 22:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22/11/05

Manuel du Guerrier de la Lumière

Involontairement, le guerrier fait un faux pas et plonge dans l'abîme. Les fantômes l'effraient, la solitude le tourmente. Lui qui a toujours cherché le bon combat, il n'imaginait pas que cela pouvait lui arriver. C'est pourtant le cas. Enveloppé par les ténèbres, il communique alors avec son maître. " Maître, dit-il, je suis tombé dans l'abîme. Les eaux sont profondes et obscures. - Souviens-toi d'une chose, répond le maître. Ce qui noie quelqu'un, ce n'est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l'eau. " Et le... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 23:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
26/10/05

Histoire ZEN

Un jour, en Chine, un vieux maître zen et son jeune disciple sont en route pour rejoindre leur monastère. C'était une période de pluies abondantes, et alors qu'ils traversent une petite ville, ils voient une très jolie jeune femme, propre et bien habillée, qui hésite à traverser la rue principale encore encombrée de boue. Le vieux maître, s'approche de la jeune femme et lui propose de lui faire traverser la rue en la portant sur son dos. Celle-ci acquiesce, monte sur le dos du vieux maître qui la dépose quelques minutes plus tard de... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 21:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15/10/05

Conte Indien

Le saint et la souris Un grand saint vivait dans une forêt. Un jour, il sauve une souris des griffes d’une corneille qui allait la dévorer. La souris devient son amie et mange quelques grains de riz à sa table.Un chat poursuit la souris. Le saint change la souris en un beau grand chat, plus grand que l’agresseur.Le chat est traqué par un chien. Le chat est changé en un chien plus puissant que l’assaillant.Un tigre court derrière le chien. Le chien est changé en tigre plus fort que le poursuivant.Le tigre vit près du saint,... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 02:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06/10/05

Conte Apache

"Comment le ciel est devenu grand"                         C’était il y a longtemps… lorsque les hommes avaient un gros problème ;  le ciel était trop bas. Il était si bas qu'il n'y avait pas de place pour les nuages. Il était si bas que les arbres ne pouvaient pas pousser. Il était si bas que les oiseaux ne pouvaient pas voler. S’ils essayaient, ils se heurtaient aux arbres et aux nuages. Mais ce qui était plus pénible encore,... [Lire la suite]
Posté par Neurhone à 20:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]